GIRAFE N°47 Septembre 2018


A la une... « 9 mois sans alcool et 9 mois de bons moments »

Sortie de la nouvelle campagne régionale éditée par l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie en Hauts de France à l'occasion de l'édition 2018 de la Journée internationale de prévention de l'alcoolisation foetale, le 9 septembre. Résultat d'un an de travail entre l'ANPAA, l'ensemble des réseaux de périnatalité Hauts de France, l'association Cédragir, l'association Le Mail, le CSAPA de Liévin, l'URPS sages-femmes HDF, l'URPS infirmiers libéraux HDF, l'URPS médecins libéraux HDF, cet outil de communication régional alcool/grossesse se compose d'une affiche, d'un flyer et d'un site Internet.

Cette campagne « 9 mois sans alcool et 9 mois de bons moments », financée par l'ARS Hauts de France est un outil complémentaire de la campagne nationale éditée par Santé Publique France « Vous buvez un peu, il boit beaucoup ». Elle témoigne d'une volonté de poursuivre sur le plan régional de la diffusion du message de prévention « 0 alcool pendant la grossesse ».

Le discours de la campagne est orienté vers le quotidien des femmes enceintes, des futurs ou jeunes parents ainsi que sur les interrogations qu'ils peuvent avoir durant cette période. Le traitement sous forme de questions/réponses de type " J'ai pris un ou deux verres avant de savoir que j'étais enceinte, je m'inquiète !" ou "Un petit verre quand on allaite son bébé, c'est possible ?!" facilite la vérification des connaissances et permet de rappeler l'importance de consommer des boissons sans alcool, d'expliquer les effets et dommages de l'alcoolisation sur le développement du foetus et de l'enfant à venir. Un site internet associé à la campagne www.9moisdebonsmoments.fr, actif à compter du 9 septembre, permet également d'approfondir le sujet et d'obtenir d'autres renseignements.

Pour servir de support d'échanges à l'occasion des manifestations que vous organisez dans les maternités et hôpitaux à l'occasion du 9 septembre, des premiers exemplaires de cette campagne sont disponibles sur les sites d'Amiens, de Laon et de Lille du service prévention de l'ANPAA et auprès des cinq réseaux de périnatalité de la région. La diffusion de la totalité des affiches et des dépliants fera l'objet d'une communication plus large au cours du dernier trimestre 2018.

Capture décran 2018-08-02 à 14.59.12 (3).png

Pour contacter les réseaux de périnatalité HDF :

Périnatalité & vulnérabilités...

La promotion de l’allaitement maternel chez les femmes en situation de précarité en Haute-Normandie

Aurélie DORNIER du Pôle Mère-Enfant de Dieppe présente dans cet article les résultats d’une étude menée en Haute-Normandie de mars à juin 2015 auprès de 480 structures d’accompagnement à l’allaitement maternel ou d’accompagnement social pour rendre compte de l’offre en matière de promotion de l’allaitement maternel à destination des femmes en situations de précarité. L’analyse des résultats a également permis de révéler les motivations et les freins à l’allaitement maternel en milieu vulnérable.

Cette étude observationnelle transversale comporte trois volets : le premier volet quantitatif a été réalisé par auto-questionnaire aux professionnels accompagnant des femmes en situation de précarité sur une période de deux semaines ; le deuxième volet quantitatif a été réalisé à partir des données des certificats de santé au 8ème jour, 9ème et 24ème mois de l’enfant et enfin le troisième volet qualitatif a été réalisé à partir d’entretiens semi-directifs sociologiques auprès de quinze femmes.

Deux tiers des vingt-neuf structures qui ont répondu favorablement ont pour objectifs « d’encourager, de soutenir et de promouvoir l’allaitement maternel » et quatre disposent d’un référent pour l’allaitement maternel. La typologie des actions menées est variée : individuelle ou collective, ponctuelle ou reconduite, auprès des parents et/ou des enfants, certaines ont été évaluées, d’autres non. Les résultats révèlent un lien entre durée d'allaitement maternel et catégories socio-professionnelles et selon l'existence ou non d'un congé parental. Les pratiques diffèrent d’un département à un autre.

Concernant les freins à l’allaitement maternel, les addictions, la pudeur et la carence de soutien social sont évoquées.

Des pistes d’actions sont recommandées d’un point de vue stratégique et opérationnel auprès des femmes en situation précaire et des professionnels des dispositifs d’accompagnement à l’allaitement maternel et d’accompagnement social en terme de développement des compétences psychosociales des femmes et de développement de lien social entre ces femmes ; d’accompagnement par des professionnels ; d’accessibilité aux structures ; de renforcement du travail en réseau et partenarial et de développement des compétences des professionnels. Santé publique, 2018/1, vol.30, pp.35-44

Périnatalité & addictions...

Addiction, périnatalité et petite enfance : un programme régional mené par l'ANPAA en Hauts de France

Véritable outil d'appui et de soutien des dynamiques locales, le programme « Addictions, périnatalité et petite enfance » est financé par l'ARS Hauts de France. Ce programme a évolué au gré des priorités fixées par les politiques de santé en adéquation avec les besoins des populations rencontrées par les professonnels d'établissements de santé et d'addictologie, de la petite enfance, du handicap et par de nombreux professionnels libéraux. Aujourd'hui, celui-ci s'adapte aux nouveaux territoires de la région Hauts de France et s'élabore en tenant compte du Schéma régional de santé 2018-2023 issu du Projet régional de santé des Hauts de France 2018-2028 (PRS 2 // 2018-2023).

Le déploiement de ce programme est le résultat d'un partenariat avec les Réseaux de périnatalité, les dispositifs addictologiques et l'ensemble des partenaires locaux du champ de la périnatalité, des structures d'accueil et de prise en charge du jeune enfant. Dans sa mise en oeuvre, les chargés de prévention de l'ANPAA visent, par une approche territorialisée, à répondre aux besoins et attentes des acteurs de terrain en développant avec eux des actions de prévention ou en soutien aux projets locaux à destination des femmes enceintes, des jeunes parents et de leurs enfants. Au travers de comités de pilotage territorialisés, une réflexion partenariale s'engage autour de la thématique et différents types d'accompagnement.

shéma objectifs / Actions

Le soutien apporté aux porteurs de projets locaux de prévention, les offres de formations ou de sensibilisation, les informations diffusées au travers du bulletin numérique « Girafe », sont autant de moyens qui permettent une meilleure prise en compte des problématiques ciblées. Le travail partenarial existe depuis plusieurs années entre l'ANPAA et les acteurs locaux.

Pour cette fin d'année 2018, un calendrier d'actions se dessine. Il se compose pour le Nord : d'une formation Périnatalité et Addictions sur le Valenciennois, d'une démarche d'état des lieux et de diagnostic des besoins des territoires sur Douai et Hazebrouck et d'actions de prévention à l'occasion du 9 septembre sur la maternité du Bois et HPVA, du Centre Hospitalier de Douai, de la Clinique St Amé ainsi que sur le Centre Hospitalier de Denain. Pour l'Aisne : d'une action de prévention auprès du centre maternel de Mondrepuis, d'un état des lieux et de diagnostic des besoins du territoire. Pour la Somme : des projets de prévention afin de sensibiliser le grand public seront proposés auprès des maternités. Des journées de sensibilisation "Alcool et Grossesse : comment en parler ?" seront proposées dans toute la région. Elles seront l'occasion de répondre aux interrogations des professionnels dans le suivi des femmes enceintes.Ces actions témoignent de l'intérêt et du dynamisme autour de ce sujet. Aussi, la perspective de développer et de soutenir ces actions à l'échelle régionale, est un objectif encourageant pour les années à venir. 

Pour toute demande, information, projet, etc., n'hésitez pas à contacter les chargés de prévention de l'ANPAA :

Du Projet régional de santé des Hauts de France 2018-2028 au Schéma régional de santé 2018-2023

Le PRS 2 // 2018-2028 a été arrêté par la Directrice générale de l'Agence Régionale de Santé le 5 juillet 2018. Elaboré avec plus de mille acteurs de la santé en région et approuvé par la Conférence régionale de la santé et de l'autonomie, il définit la stratégie de santé dans les Hauts de France pour les dix ans à venir.

Le Schéma régional de santé est établi sur la base d'une évaluation des besoins et de l'offre de santé. Il décline les objectifs stratégiques du cadre d'orientation du PRS. Aussi, « cibler les femmes-mères-enfants les plus vulnérables » s'inscrit comme une problématique prioritaire notamment en matière de prévention et de la promotion de la santé. Dans cet objectif général, se déclinent diverses activités telles que structurer et améliorer le parcours de santé des femmes en âge de procréer, enceintes ou présentant des facteurs de risques, renforcer l'accès à la prévention, promouvoir la bientraitance en périnatalité, etc.. Dans ce cadre, le partenariat des acteurs de la prévention, du médico-social, du social et du soin ont un rôle majeur à jouer.

Choline et exposition fœtale à l’alcool

Une étude exploratoire, réalisée en Afrique du Sud auprès de 69 femmes enceintes ayant maintenu des consommations massives d’alcool, fourni « la preuve qu’une forte dose de choline administrée précocement au cours de la grossesse peut atténuer les effets néfastes d’une forte exposition prénatale à l’alcool sur le développement, la croissance postnatale et la cognition chez les nourrissons ». www.addictaide.fr

download.png

Le tabagisme maternel favorise-t-il les infections nosocomiales ?

L’étude présentée dans cet article a pour but « d’évaluer le rôle du tabagisme maternel dans la survenue des infections nosocomiales après accouchement par voie basse ou césarienne ». Les données collectées, dans le cadre du réseau de surveillance des infections nosocomiales en maternités MATER, ont permis de recueillir des résultats standardisés sur les facteurs de risques en lien avec la consommation ou non de tabac avant et pendant la grossesse à partir de 121 987 accouchements de 2011 à 2014 dans 50 maternités.

L’analyse des résultats concernant le tabagisme, les caractéristiques obstétricales et les infections nosocomiales « n’a pas permis de constater significativement plus d’infections nosocomiales chez les nouveau-nés de mère fumeuse (0.08%) que chez les nouveau-nés de mère non fumeuse (0.016%) » bien que « le tabagisme maternel soit associé à des situations obstétricales à risque pour la mère et pour l’enfant : plus de césarienne, plus de rupture prématurée des membranes, et plus de prématurité ». Alcoologie et addictologie, 2018 ; 40(S1), pp.31S-36S

Enquête sur le pictogramme « médicament + grossesse = danger » à l'attention des femmes enceintes

Le Groupe d'Etude Grossesse et Addictions (GEGA) a invité des professionnels à répondre au questionnaire diffusé par la Société Française de Tabacologie dont l'objectif est de reccueillir les avis des professionnels de la périnatalité et de l'addictologie au sujet de l'apposition sur les emballages des substituts nictoniques du pictogramme « médicament + grosesse = danger ». Les résultats seront remontés aux autorités compétentes. Le GEGA qui prend position contre cette apposition rappelle dans un communiqué de presse que « les substituts nicotiniques ne sont ni tératogènes ni foetotoxiques et que de ce fait, la décision des fabricants d'apposer ce pictogramme représente un frein indéniable à la prévention de l'imprégnation tabagique chez le foetus et vient en contradiction avec la politique de prévention portée par les pouvoirs publics ». Le 9 juillet 2018

ob_07dfa5_capture-d-ecran-2018-05-31-a-21-21.png
A télécharger...
  GEGA communiqué de presse.pdf [.PDF - 353.21 Ko]
Améliorez vos compétences...

Formation "Addictions, périnatalité et petite enfance"

Proposées par l'ANPAA en Hauts de France, grâce au soutien financier de l'ARS, ces sessions ont pour objectif d'identifier les représentations et idées reçues associées à la consommation de substances psychoactives pendant la grossesse, de connaitre les effets d'une consommation de substances psychoactives sur le déroulement de la grossesse et de l'enfant à naitre, d'acquérir des repères pour aborder plus facilement la question des consommations à risque et accompagner les femmes enceintes et les jeunes parents. Les 22 et 23 novembre et le 10 janvier 2019 à Valenciennes. Inscription en ligne

Formation "Accompagner un enfant ou un adolescent quand l'alcool est un problème dans la famille"

Proposées par l'ANPAA en Hauts de France, grâce au soutien financier de l'ARS, ces sessions ont pour objectif d'identifier les représentations liées aux problématiques de dépendance à l'alcool et leur impact sur l'accompagnement des familles, de repérer la place de la consommation d'alcool dans le vécu des enfants, des parents et de construire l'accompagnement en prenant compte de la dynamique familiale. Les 28 septembre, 1er et 4 octobre 2018 à Maubeuge, les 22, 26 et 29 novembre 2018 à Roubaix-Tourcoing et les 4, 13 et 17 décembre 2018 sur le territoire de Montdidier-Santerre. Inscription en ligne

Formation "Comment aborder le tabagisme chez la femme enceinte ?"

Grâce au soutien financier de l'ARS Hauts de France et de la MILDECA, Hauts-de-France Addictions propose de septembre 2018 à février 2019 huit sessions de form'action d'une durée de 3 jours ayant pour objectifs de connaître les notions essentielles du tabac, connaître et mettre en oeuvre les techniques de l'entretien motivationnel, connaître les différents outils pour accompagner la femme enceinte et être à l'aise avec la substitution nicotinique, savoir prescrire et accompagner la personne. Inscription en ligne

Sensibilisations "Alcool et Grossesse : comment en parler ?"

Des dates arrivent prochainement, n'hésitez pas à contacter les chargés de prévention de l'ANPAA :

Diplôme Interuniversitaire « Périnatalité et addictions »

L'objectif de la formation vise à « améliorer les compétences de tous les professionnels impliqués dans la prise en charge des femmes enceintes abusant de substances psychoactives et de leurs enfants et de valoriser le travail interdisciplinaire et en réseau, pour favoriser la prévention des complications prénatales et améliorer le pronostic de ces femmes, de leurs enfants et des familles. » Université de Paris, Nantes et Montpellier, de janvier à mai 2019, soutenance en septembre 2019. Présentation et inscription

Revue de littérature

Données épidémiologiques

La mortalité infantile est stable depuis 10 ans après des décennies de baisse Insee Focus, n°117, 25 juin 2018

Les adolescent.e.s face au tabac : émergence précoce des inégalités sociales. L'étude DePICT (2016) Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, n°14-15, 28 mai 2018

Agenda

« Grandir avec des parents en souffrance psychique », le 28 octobre 2018, La Hulpe (B.)

Conférence organisée dans le cadre du Carrefour de l'Institut de Formation à l'Intervention en Santé Mentale (IFISAM). Découvrir le programme

3ème séminaire « Accompagner à la parentalité et inégalités sociales de santé », le 8 novembre 2018, Paris

Dernier cycle du séminaire organisé par la Société Française de Santé Publique sur le thème « Quels termes du débat éthique ? ». Découvrir le programme

48ème journées nationales de la Société Française de Médecine Périnatale, les 14. 15 et 16 novembre 2018, Marseille Découvrir le programme

Conception - Septembre 2018.png