Girafe N°50 Mai 2019


Girafe n°50 Mars 2019
A la une... Travailler pour et avec l'entourage

Ce 7ème guide « Travailler pour et avec les personnes de l’entourage » est le dernier né de la collection « Repères » de l’ANPAA. Comme son nom l’indique, cette collection a pour objet de transmettre aux professionnels de la prévention, de l’accompagnement et des soins en santé de manière générale et en addictologie spécifiquement, des repères en termes de connaissances, pratiques et expériences sur une thématique particulière tout en suscitant des questionnements éthiques.

Ce guide porte sur l’importance de l’entourage (enfants, conjoints, parents, collègues et amis) en prévention, accompagnement et soins et pose simplement la question de l’Autre quand le processus d’addiction est enclenché. Co-dépendance, parentification, violence, génétique, défaillance parentale, etc. sont autant de notions abordées.

Les auteurs, membres de la Commission des Pratiques Professionnelles de l’ANPAA, se sont attachés à apporter des repères et des conseils pratiques et à définir des recommandations. De nombreuses expériences sont également décrites et des pistes d'actions sont proposées. Consulter la collection "Repères"

FOTO-GUIDE-ENTOURAGE.png
Femmes & conduites addictives

Résultats de l’enquête Ad-femina

L’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) présente dans le numéro de mars de la publication Tendances les résultats de l’enquête en ligne Ad-femina* adressée avec le soutien de ELSA France, de la Fédération Addiction, de la Fédération Française d'Addictologie, du RESPADD (Réseau de prévention des addictions) et de la Société Française d'Alcoologie à 1241 structures d’addictologie**. 338 structures ont participé au recueil des données au printemps 2018 sur la base du volontariat. L’enquête Ad-femina rend compte de l’activité de 80 structures, soit 24% des répondants, qui ont déclaré proposer un accueil spécifique aux besoins des femmes en 2017. Il en ressort :

  • Types d’accueils proposés : Deux grands champs d’action se distinguent : le premier orienté vers « l’accompagnement de la maternité et de l’aide à la parentalité » et le second orienté vers le « traitement des vulnérabilités observées chez les femmes présentant des addictions, aux plans physique, psychologique et social, notamment les situations d’emprise, voire d’oppression, de la part des proches et la stigmatisation fréquemment perçue par ces femmes » ; une antériorité d’activité de moins de six ans pour deux tiers des accueils, une expérience supérieure à 10 ans pour neuf d’entre eux et un accompagnement proposé en ambulatoire à 81% ;
  • Publics accueillis : 2 643 femmes ont ainsi été accompagnées en 2017 par les 80 structures, des équipes qui interviennent souvent en situation de crise. Des « usagères majoritairement polyconsommatrices, dépendantes et qui présentent de nombreuses comorbidités et vulnérabilités au plan sociofamilial ». Les substances consommées qui ont entrainé une orientation vers ces structures sont par ordre décroissant l’alcool, les opioïdes, le tabac, le crack ou la cocaïne et de façon moindre le cannabis. Les enfants sont également bénéficiaires d’un accompagnement, les conjoints sont associés et parfois bénéficiaires d’un accompagnement.
  • Modalités d’accompagnement médicosocial : Les équipes « s’emploient d’abord à renforcer la prise en charge addictologique,… à renforcer leur travail de développement des compétences psychosociales, d’aide au sevrage, de suivi thérapeutique ». En termes de préparation au soin, les « équipes poursuivent des objectifs intermédiaires variés ». « Améliorer l’image que les femmes ont d’elles-mêmes, contribuer à une meilleure socialisation de celles-ci, renforcer les liens mère-enfant et des compétences parentales » sont les objectifs majeurs visés par les équipes accompagnantes.
  • Modalités d'accessibilité et de communication sur ces dispositifs spécifiquement féminin : Un « important travail d’information et de sensibilisation est déployé auprès des femmes ciblées, mais aussi en direction des réseaux de soins locaux » est en cours de réalisation.

* Enquête présentée dans l'édition d'avril 2018 de votre publication Girafe

** 146 Centre d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des Risques pour les Usagers de Drogues (CAARUD), 425 Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), 320 Equipes de Liaison et de Soins en Addictologie (ELSA) et 350 Service d’addictologie hospitaliers

Périnatalité & Conduites addictives

Recherche : le placenta témoigne d’une exposition prénatale à l’alcool

Dans sa Lettre du 6 mars, l’INSERM annonce que l’Unité 1245 Inserm/Université de Rouen, Génomique et médecine personnalisée du cancer et des troubles neurologiques, équipe NeoVasc, a montré que le « placenta constituait un formidable témoin des troubles du neurodéveloppement chez les enfants exposés à l’alcool durant la grossesse. Il recèle un nouveau biomarqueur qui permet de repérer des anomalies de l’angiogenèse cérébrale. »

Les actions du programme régional « Addictions, périnatalité et petite enfance »

Le programme régional « Addictions, périnatalité et petite enfance » porté par le Service prévention de l'ANPAA en Hauts de France s'appuie localement sur des comités de pilotage et sur l'implication des professionnels à développer l'articulation entre les dispositifs de la périnatalité et de l'addictologie. La mobilisation et les attentes des acteurs locaux concernant la thématique est indiscutable et la participation aux différentes activités développées montre l'engouement à maintenir ces orientations. 

Zoom sur la Flandre intérieure

Sur le territoire d'Hazebrouck

Les partenariats entre les professionnels participants au comité de pilotage connaissent une évolution très positive et la participation active de ces professionnels a permis le développement d'activités. Ainsi une moyenne de 18 participants est à noter lors des trois rencontres du comité de pilotage qui se dont déroulées de octobre 2018 à mars 2019. Le constat de départ faisait état de volontés internes aux services des maternité, mais également du Centre de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), de favoriser l'articulation dans les prises en charge. Le soutien de l'ANPAA dans la mise en place de comités de pilotage a permis le rapprochement et la collaboration entre les services. Depuis début octobre, le CSAPA a initié des consultations « tabac » chaque jeudi matin au sein de la maternité permettant aux femmes enceintes et celles en désir de grossesse de pouvoir bénéficier d'un accompagnement périnatal et addictologique dans un même lieu, d'autant plus que la question du tabac constitue une porte d’entrée facilitant l’abord des autres consommations comme l'alcool et le cannabis. Même si, pour l’instant, les équipes ont peu de recul, les professionnels de la maternité apprécient d'avoir un contact avec un professionnel « repère » de l’addictologie auprès de qui ils peuvent faire du lien et ainsi être rassurés dans leurs pratiques.

Sur le territoire d'Armentières

Les rencontres du Comité de pilotage permettent de découvrir les pratiques professionnelles des acteurs du territoire. Ainsi l’infirmière de l’Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie (ELSA) se rend quotidiennement au sein de la maternité du centre hospitalier d’Armentières ce qui contribue à renforcer les liens entre les sages-femmes et les professionnels du Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) et à optimiser pendant la période périnatale la prise en charge des femmes enceintes ayant des troubles liés aux consommations de produits psychoactifs. Depuis novembre 2018, le repérage, effectué par les sages-femmes, s’appuie sur l’utilisation d’un auto-questionnaire sur le dépistage des vulnérabilités médico-psycho-sociales promu par le Groupe d’Etudes Grossesse Addictions (GEGA). Cet auto-questionnaire est appliqué dans plusieurs maternités de France et notamment en Hauts de France dans les maternités Jeanne de Flandre du CHRU à Lille et Beaumont de l’Hôpital Victor Provo à Roubaix et ce depuis plusieurs années*. Son évaluation a permis de rendre compte de sa réelle pertinence en termes de dépistage des alcoolisations à risques et de sa facilité d’utilisation tant pour les patientes que pour les professionnels. Ce travail en réseau qui s’appuie sur des professionnels relais et sur un outil d’ouverture au dialogue standardisé permet donc d’optimiser le repérage des conduites à risques pour le développement de leur grossesse auprès de toutes les femmes et de proposer un accompagnement à celles qui le souhaitent. Contacter la sage-femme consultation

* Conseils préalables à l'expérimentation

Retour sur l'état des lieux réalisé dans l'Aisne

Entre juillet 2018 et février 2019, l’ANPAA a lancé un état des lieux des ressources et difficultés sur la thématique « addictions et périnatalité ». L’objectif de cet état des lieux était de faire le point sur la prévention, le repérage précoce, l’accompagnement des problématiques de consommation de substances psychoactives pendant la grossesse ainsi que chez les jeunes parents. Son ambition était de définir des axes stratégiques d’intervention pour la mise en œuvre du programme de l’ANPAA dans l’Aisne.

Réalisé sous la forme d’un questionnaire ou d’entretiens auprès de professionnels issus principalement des territoires de Laon et de Saint-Quentin, il a permis de recueillir l’avis de 15 structures issues du champ de l’addictologie (CSAPA, CAARUD), de la périnatalité (maternité, réseau périnatalité) de la petite enfance (crèches, halte-garderies), de l’accompagnement social (centres maternels). Les difficultés exprimées par les professionnels sont assez similaires à celles rencontrées habituellement sur cette thématique : un sujet délicat qui suscite beaucoup d’émotions, des difficultés de repérage des situations problématiques en particulier pour l’alcool et les substances illicites, un sentiment de malaise des professionnels pour aborder ce sujet, la méconnaissance du fonctionnement des structures d'addictologie et le manque d’articulation avec celles-ci.

Pour répondre à ces difficultés, des initiatives existent déjà. Aussi, sur le territoire de Saint-Quentin, des actions concertées entre les services de périnatalité et d’addictologie ont permis de mettre en place un poste de sage-femme référente « addictions ». Ce poste facilite la prise en charge précoce des situations de femmes enceintes consommatrices de substances psychoactives et de préparer la venue de l’enfant à naître dans les meilleures conditions possibles. Les patientes sont orientées vers le CSAPA du centre hospitalier et la PMI. La préparation du retour à domicile et la mise en place d’un suivi de proximité jusqu’au 1 an de l’enfant sont des axes essentiels de ce travail. La sage-femme référente participe également régulièrement aux actions dans le cadre du « mois sans tabac » et les consultations auprès des femmes enceintes consommatrices de tabac se multiplient. Par ailleurs, depuis plusieurs années, le CAARUD du centre hospitalier de Saint-Quentin a mis en place un temps d’accueil réservé aux femmes avec ou sans enfants tous les lundis après-midi. Les femmes peuvent être accueillies quel que soit le produit consommé et le niveau de leur consommation. De même, un groupe de travail « addictions » réunit régulièrement les partenaires du territoire et la mise en place de l’auto-questionnaire GEGA des situations de vulnérabilité est en cours de réflexion. Dans le cadre de l'appel à projets du fond tabac, la maternité de Saint-Quentin a été retenue pour devenir un établissement sans tabac. Les actions sur cette thématique vont s’intensifier.

A l’issue de cet état des lieux, l’ANPAA envisage de lancer un comité de pilotage local sur Laon /Hirson afin de développer des actions sur ce territoire. Il s’agira de réunir les structures qui accompagnent des femmes enceintes, des jeunes parents, des jeunes enfants pour soutenir les acteurs locaux dans la mise en place d’actions de sensibilisation auprès du grand public et des professionnels. Si vous souhaitez vous inscrire dans cette dynamique, n'hésitez pas à contacter Nadège LEQUEUX en charge du développement de ce programme.

En Hauts de France, l’Agence Régionale de Santé soutient le Service prévention de l’ANPAA pour le développement d’actions de prévention et d’information dans le cadre du programme « Addictions, périnatalité et petite-enfance ». Pour tout accompagnement sur les Hauts de France, contactez les chargés de prévention : Delphine GUIKOUNE pour le Nord et le Pas-de-Calais, Nadège LEQUEUX pour l'Aisne et l'Oise et Sylvie GADEYNE pour la Somme.

Capture.JPG
Lecteurs du Girafe, qui êtes-vous ?

A ce jour, 352 professionnels reçoivent le GIRAFE. Pour nous permettre de caractériser nos lecteurs, nous proposons depuis décembre 2018 aux nouveaux lecteurs, de s’inscrire en ligne à la publication GIRAFE et depuis janvier 2019 nous demandons à nos anciens lecteurs de réitérer leur abonnement via ce même formulaire en ligne. Merci aux 21 « anciens lecteurs » qui ont pris cinq minutes pour renouveler leur adhésion.

Cette nouvelle modalité, nous permet d’avoir une meilleure visibilité du rayonnement de notre publication et de caractériser nos lecteurs tant selon la catégorisation professionnelle que selon le domaine d’activité.

52 lecteurs ont répondu au questionnaire en ligne au moment de leur inscription ou de leur réinscription.

En voici les principales caractéristiques…

Inscription Girafe google drive.JPG
Territoires d'action
territoire.JPG
Secteurs d'activité
Secteur dactivite.JPG
Domaines d'activité
domaine.JPG

Nous profitons donc de ce nouveau numéro pour vous encourager à renouveller votre demande d'abonnement via le formulaire en ligne. Ceci vous prendra 3 minutes et nous permettra de mieux vous connaître.

Echanges de pratiques

Un groupe d'intervision au Csapa de Liévin

L'équipe mobile PREMIER PAS « Addiction et Périnatalité » propose un espace d’élaboration collectif pour créer une dynamique constructive avec les partenaires qui souhaitent s’inscrire dans cette démarche de réflexion sur leurs pratiques. Ce groupe d’intervision a pour but de favoriser les regards croisés sur les situations complexes, élargir l’expérience de chacun, favoriser le partage des difficultés rencontrées, amener une ouverture ; d'apporter un éclairage théorico-clinique comme éléments de compréhension des problématiques rencontrées ; de prévenir l’isolement des professionnels, d'offrir un espace « ressources cliniques », une bouffée d’oxygène et de permettre des temps de partage pour améliorer l’accompagnement des familles. Les prochaines rencontres se déroulent de 14h à 17h le lundi 3 juin « Les déclencheurs des consommations » le vendredi 8 novembre « Grossesse et traitement de substitution ». Limité à 10 participants, pour vous inscrire : tdubois@ahnac.com

Améliorer vos compétences...

Diplôme Inter-Universitaire "Périnatalité et Addictions"

Directeurs de l'enseignement : Pr BOULOT (Montpellier), Pr MANDELBROT (Paris Diderot) et Pr VENISSE (Nantes). Les objectifs de la formation visent « l'amélioration des compétences de tous les professionnels impliqués dans la prise en charge des femmes enceintes abusant de substances psycho-actives et de leurs enfants » et « la valorisation du travail multidisciplinaire et en réseau pour favoriser la prévention des complications périnatales et améliorer le pronostic de ces femmes, de leurs enfnats et des familles ». Présentation et inscription

Sensibilisation autour des risques liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse

L’ensemble des partenaires du réseau Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF) du Douaisis vous convie à une sensibilisation autour des risques liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse.  Elle se déroulera le :  
Jeudi 5 Septembre 2019 de 9h00 à 12h00 à la Plateforme Santé Douaisis  (299 rue Saint Sulpice, Bâtiment de l’Arsenal, 2ème étage, 59500 DOUAI). La sensibilisation sera assurée par le Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) de Douai.   
Inscription auprès de la coordinatrice de l’Atelier Santé Ville à l’adresse mail suivante : coordinateur.asv@santedouaisis.fr ou par téléphone au 03.27.97.97.97.  

Violences intrafamiliales : repérer, agir, orienter

Soirée de sensibilisation des professionnels de santé organisée par la Communauté d'Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane en partenariat avec le Réseau de périnatalité Bien Naître en Artois et avec le soutien de la Direction Régionale aux Droits des Femmes et à l'Egalité. Le jeudi 6 juin 2019 à 18h30 à la Maison du Parc de Loisne à Beuvry. Confirmer ma présence

A télécharger...
Agenda

« Présent et devenir », du 24 au 25 mai 2019, Nice

Journées méditerranéennes du TDHA (Trouble Déficit de l'Attention avec Hyperactivité) ouvertes aux professionnels de la santé, de l'éducation, aux patients et aux familles. Découvrir le programme

Journée spéciale consacrée au Syndrome d'Alcoolisation Foetale, lundi 09 Septembre 2019, Douai

Pour la Journée internationale de prévention de l'alcoolisation foetale, l'ensemble de l'équipe du CSAPA de Douai se mobilise pour vous accueillir. L'occasion pour les professionnels du douaisis de venir visiter le centre de soins, d'échanger sur les risques liés à l'alcoolisation foetale et sur la nécessité d'un travail de prévention. Rendez-vous au 37 Rue Victor Gallois 59500 DOUAI Tél. 03 27 94 77 30.