GIRAFE N°56 Septembre 2020
Girafe-newsletterFinal.jpg
Girafe-newsletterFinal.jpg
GirafeLogo.jpg
GirafeLogo.jpg
A la une... Le 9 septembre 2020

Bientôt la journée mondiale de sensibilisation à l’alcoolisation fœtale… Dans les conditions sanitaires actuelles, le Service Prévention de l’ANPAA en Hauts-de-France propose aux professionnel•les de la périnatalité, ainsi qu'à tous ceux•les désirant mettre en place des actions de prévention dans ce domaine, de participer à des groupes d’échanges de pratiques dans le cadre du développement du programme régional « Addictions, périnatalité et petite-enfance » financé par l’Agence Régionale de Santé en Hauts-de-France. Ces rencontres se déroulent à distance (en visioconférence « Teams ») - voir la rubrique agenda ci-dessous.

Nous informons nos lecteur•ices, que nous tenons à leur dispostion les éléments de la campagne de communication régionale « 9 mois sans alcool - 9 mois de bons moments », créée en 2018 par l'ANPAA, missionnée par l'Agence Régionale de Santé Hauts de France pour réaliser une déclinaison régionale complémentaire de la campagne nationale. Le slogan est décliné sur l’affiche avec un ensemble de photos illustrant des moments forts de la grossesse où la tentation de boire un verre d’alcool peut apparaître : annonce à la famille, fête d’anniversaire, jour de l’an… etc.. Sur le dépliant, vous trouverez un ensemble de questions que les femmes peuvent être amenées à se poser au regard de la consommation d’alcool pendant la grossesse, la réponse est courte et se veut non-stigmatisante, non-jugeante et bienveillante. Elle est parfois accompagnée d’un conseil, comme des idées pour cacher sa grossesse quand on refuse un verre d’alcool. Le site Internet dédié, quant à lui, permet une approche plus complète : des repères pour estimer la quantité d'alcool consommée quelque soit le type de boisson, des conseils à l’entourage, des astuces relaxation, des recettes de cocktails sans alcool à télécharger, des contacts… Enfin, un bandeau signature à inclure à vos mails est disponible grâce à un copier / coller sans oublier de préciser l'adresse http://9moisdebonsmoments.fr.

Signature9MoisBonsMoments
Signature9MoisBonsMoments

Et pour permettre ma continuité du développement de nos pratiques professionnelles dans le champ des addictions et de la périnatalité, nous proposons de consacrer ce numéro à la démarche « Lieu de Santé sans Tabac » et notamment à son déploiement en Hauts de France. Nous remercions Hauts-de-France Addictions pour sa participation à ce numéro.

« Lieux de Santé Sans Tabac », une démarche globale de prévention des conduites addictives...

Un cadre national...

Etre « Lieux de Santé Sans Tabac » (LSST) consiste pour chaque établissement de santé à élaborer et à s'inscrire dans une stratégie de lutte contre le tabac en débanalisant (aménagement de locaux par exemple), en proposant à son personnel fumeur une prise en charge en son sein ou par conventionnement, en montant en compétence l'ensemble de son personnel sur la thématique tabac et en développant et/ou renforçant une prise en charge pour les patient.es fumeur.ses. En outre, l'établissement de santé tend à s'inscrire dans une dynamique de prévention du tabagisme au sein de son territoire et dans sa communauté proche.

Le déploiement de la démarche LSST est présenté comme une action prioritaire (action 10) dans le Programme National de Lutte contre le Tabagisme (PNLT) 2018-2023. Le Réseau Etablissements Santé Prévention (RESPADD) est le coordinateur national de cette démarche à l'échelle du territoire français et apporte ainsi un soutien à chaque dispositif d'appui régional et des outils permettant de cadrer la dynamique et permettant de conserver une cohérence à l'échelle nationale. Le « Guide Hôpital sans tabac », élaboré par le RESPADD, apporte de nombreux outils et repères pour permettre aux équipes des lieux de santé d'intégrer cette démarche et devenir « promoteurs de santé en favorisant les comportements vertueux et en endossant pleinement leur rôle d'exemplarité en promotion de la santé aux bénéfices des patients, des professionnels et des visiteurs ». Le « Livret Prendre en charge les fumeurs dans les lieux de santé », des questionnaires pour les patient.es et le personnel, des affiches et stickers, etc. sont également disponibles dans la rubrique consacrée la démarche sur leur site Internet.

Logo LSST bdef.jpg
Logo LSST bdef.jpg
logo-bleu_RESPADD.jpg
logo-bleu_RESPADD.jpg
hauts-de-france-addictions-logo.jpg
hauts-de-france-addictions-logo.jpg

Hauts-de-France Addictions, la cellule d'appui régionale...

Cette mise en oeuvre est inscrite dans l'axe « Réduction du tabagisme » dans le Schéma Régional de Santé 2018-2023. Afin de mener à bien cette mission, l'Agence Régionale de Santé Hauts-de-France a missionné l'association Hauts-de-France Addictions (HDF Addictions), dans le cadre d'une procédure de marché public jusqu'en 2023, pour accompagner méthdologiquement les établissements qui souhaitent s'engager dans cette démarche. « Programme-sante-tabac-hdf.fr » est le site Internet dédié par HDF Addictions à cette mobilisation régionale pour soutenir et accompagner les acteurs régionaux dans la lutte contre le tabac, espace sur lequel de nombreuses ressources sont accessibles tels que des témoignages de professionnels investis dans la démarche, des données épidémiologiques et scientifiques.

Pensez à vous abonner à la newsletter « La mission d'appui » pour connaître l'actualité pour le développement d'environnement sans tabac, comme découvrir l'article « Peut-on vapoter enceinte ? » mis en ligne ce 27 août.

Zoom sur un « LSST » : le Centre Hospitalier de Saint-Quentin...

Une maternité sans tabac… est-ce possible ?

Oui, répond-on à St Quentin. En tout cas c’est ce vers quoi tend la maternité du centre hospitalier, à l’horizon 2021.

Le CH de Saint-Quentin a répondu en 2018 à l'appel à projet régional Fonds Tabac. L'établissement a déposé son projet sur l'axe maternité et déploie aussi une démarche de LSST. Madame BOULANGER chargée de coordination administrative du projet et Madame LE ROUX, puéricultrice, coordinatrice sur le volet « femmes enceintes » travaillent ensemble sur l'accentuation d'une dynamique présente depuis plus de cinq ans dans la structure.

Séverine Le Roux, puéricultrice, a obtenu en 2014 le DU périnatalité et addiction. C’est à partir de là que tout s’est enchainé : création de la cellule « maternité-addiction », démarche « maternité sans tabac »…

Avec la création de la cellule « maternité – addiction », la maternité du centre hospitalier de St Quentin était déjà dans une démarche de prévention et d’accompagnement de la mère dans le but de créer du lien entre elle et l’enfant, pendant et après la grossesse, malgré une problématique de consommation. Pour cela, un mi-temps y était alloué.

En 2018, avec le développement du fonds de lutte contre le tabac, la maternité s’est positionnée dans le cadre d’un appel à projets « maternité sans tabac ». Ce financement a permis, entre autres, la création de 1,5 ETP. Ainsi, la puéricultrice de la cellule « maternité – addiction » s’est vu attribuée un temps plein, et 1 ETP de sage-femme a été créé.

Ainsi, la cellule « maternité – addiction » a vu ses compétences développées. Même si l’accompagnement de la femme enceinte fumeuse faisait déjà partie des missions de cette dernière, des actions sont venues renforcer sa légitimité.

L’accompagnement n’est pas exclusif à la femme enceinte. En effet, c’est la cellule familiale qui est prise en compte, c’est-à-dire que le suivi se fait, certes pendant la grossesse, mais aussi durant la 1ère année de l’enfant et avec le père. Il a été constaté un taux important de sevrage du couple après la naissance de l’enfant.

C’est notamment grâce à l’analyse de l’auto-questionnaire GEGA (mis en place en octobre 2019) que se fait le repérage des femmes fumeuses durant leur grossesse. Toutefois, le suivi n’est pas obligatoire.

Si durant la grossesse, la femme fumeuse n’a pas souhaité entamer une démarche d’arrêt du tabac, la cellule « maternité – addiction » organise une visite systématique auprès des jeunes mères. Au-delà de la prévention « tabac » pour les femmes, les professionnelles travaillent également autour de la question du tabagisme passif pour l’enfant.

Un travail de partenariat avec l’ensemble des acteurs de la périnatalité et de l’addictologie du territoire existe. Il est très important, à la fois durant la grossesse : orientation vers les CSAPA si besoin et orientation de ces derniers dès qu’une femme enceinte fait partie de leur file-active, et après l’accouchement avec les services de PMI. Durant le séjour en maternité, les professionnel•les sont également très présent•es : une soixantaine d’entre eux•les ont bénéficié d’une formation « addiction de base », axée sur le tabac et la puéricultrice a été formée aux consultations tabacologiques.

Au-delà de l’accompagnement individuel, des actions de prévention sont également proposées régulièrement :

 

 

Parole.jpg
Parole.jpg

 

 

 

 

Temoignage ch saint quentin 2.JPG
Temoignage ch saint quentin 2.JPG
Périnatalité & Conduites addictives...

Un centre ressources sur l’Etcaf à La Réunion…

« La Réunion est le territoire français le plus touché par les troubles causés par l’alcoolisation fœtale. Un plan de prévention et d’accompagnement spécifique des femmes et des enfants concernés est mis en œuvre depuis plusieurs années. Le centre de ressources Ensemble des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale (ETCAF) forme les professionnel•les de tous les secteurs – santé, médico-social, social, éducatif, judiciaire – et coordonne leur action. Il informe aussi la population des risques liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse ». Entretien avec Bérénice DORAY, professeure de génétique et praticienne hospitalière au Centre Hospitalier Universitaire de La Réunion, Directrice du centre ressources. In La santé en action, n°452, juin 2020

319479_spf00002215-cadichd.jpg
319479_spf00002215-cadichd.jpg
Développez ses compétences...

Femmes, grossesse et tabac

En partenariat avec les réseaux périnatalité et de proximité de la région, Hauts-de-France Addictions propose une formation à tous les professionnel•les de santé œuvrant auprès de la femme en demande de contraception, de la femme enceinte : sages-femmes, infirmier•es et nouveaux •les prescripteur•ices… Deux sessions, l'une à Péronne les 26 et 27 novembre, l'autre à Roubaix les 10 et 11 décembre 2020. Présentation et inscription

 

Agenda...

Echanges de pratiques les 8 et 9 septembre 2020

Dans le cadre de la Journée mondiale de sensibilisation à l’alcoolisation fœtale du 9 septembre, le Service prévention de l’ANPAA en Hauts de France propose aux professionnel.les de la périnatalité des Hauts-de-France de participer à des groupes d’échanges de pratiques.

L’objectif de ce travail est de permettre à chacun.e de s’exprimer sur ce que représente pour elle ou lui le 9 septembre, quelles actions ont déjà été mises en places ou non, quel sont les freins à la mise en place d’actions, comment les professionnel.les de la périnatalité s’emparent ou non du sujet de cette journée. Ensemble nous pourrions également réfléchir à quelles actions ou quels nouveaux outils développer autour de cette journée

​Ces rencontres sont proposées à distance à partir de l'application Teams (Microsoft®)

 

Formation "Alcool et grossesse, comment en parler ?" 

Cette formation, à destination des conseillères conjugales du planning familial aura lieu à Lille le 25 septembre 2020

 

« Périnatalité et addictions », Amiens Report en 2021

Initialement prévue en mars 2020, cette journée régionale d'échanges de pratiques organisée par l’ANPAA Hauts-de-France et Hauts-de-France Addictions, sera à nouveau programmée au cours du 1er trimestre 2021. Nous vous communiquerons, nous l'espérons, très prochainement les informations concernant les modalités d'organisation… Redécouvrir le programme

Logo Ars Anpaa Hdf.JPG
Logo Ars Anpaa Hdf.JPG