Les personnes éprouvées dans la société sont de plusieurs classes. Ce sont des personnes âgées, des individus endeuillés et même handicapés, en marge de soins de qualité et de décisions importantes concernant leur propre vie. Cette situation trouve sa solution grâce à des mesures gouvernementales (Ministère des solidarités, de l’autonomie et des personnes âgées), sans oublier de nombreuses actions sociales délibérées qui aboutissent dans de nombreux cas à la création d’organismes de soutien.

Une meilleure prise en main des personnes âgées

Par le passé, la situation des personnes âgées en société se trouvait plus ou moins insupportable, souvent exclues par la société, telles des ordures qu’on répugne à regarder, juste parce qu’’elles possèdent entre deux et trois dents. Mais pourtant, ce sont des individus en soif constante d’intégration sociale, qui rencontrent des difficultés de plusieurs ordres (psychologiques, financiers, sanitaires…). Cependant, grâce à une intervention étatique, on compte désormais de nombreux regroupements administratifs qui ont pour but de les épauler dans l’exécution de certaines tâches : les procédures administratives, l’exécution des travaux domestiques (lavage, nettoyage, cuisine), par l’envoi des aides à domicile qui tiennent également compagnie à ces individus délaissés. En savoir plus sur ce site.

Les personnes endeuillées : un cas délicat

La première aide des personnes endeuillées est d’ordre financière. Les modalités de clôture de contrats du défunt s’acheminent presque toujours par le versement d’une indemnité. Mais ce n’est pas tout. Des associations multiples permettent d’assurer un soutien psychologique sur la durée. Pour citer quelques associations, on a : la FAVEC, la fédération européenne vivre son deuil et l’association Elisabeth Kübler Ross France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.